• Les jardins familiaux.

     

    jardins familiaux
     
    Et si le jardinage était un outil de développement social ?

    Au printemps 2014, moyennant une cotisation annuelle très modique, nous proposerons de mettre à la disposition des habitants de notre commune vivant en immeuble, des parcelles de 40 à 80 m2 destinées à la culture potagère.

    Equipées d'une cabane et d'eau provenant d'un puits de surface,ces jardins potagers seront exploités de manière individuelle par les citoyens qui pourront cultiver ces parcelles pour les besoins de leur famille, fournissant ainsi une ressource bien utile en ces temps de crise.

    Mais les jardins familiaux ont également une fonction sociale très importante.

    Celle de créer du lien intergénérationnel et lutter contre l'isolement en favorisant les échanges: amener les gens à passer du temps ensemble, échanger des conseils et transmettre des savoir-faire, organiser des moments festifs, trocs-plantes et soirées culturelles... Bref ! se rencontrer, parler, échanger.

    La création de ces jardins illustre également notre volonté de préservation de l'environnement, par la promotion d'un jardinage écologique:

    - Récupération des eaux de pluie pour l'arrosage.

    - Compostage de déchets verts.

    - Absence de désherbage chimique.

    Nous souhaitons promouvoir les valeurs de solidarité portées par les jardins familiaux qui contribuent à la mixité sociale. 


    votre commentaire
  • Cadre de vie et sécurité des citoyens:

     

    cambriolages pied de biche

     

    Selon le bilan annuel de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales ( ONDRP) les cambriolages de résidences principales en Vendée ont augmenté de 44 % en un an.  

    En 2012, les gendarmes et la police nationale ont enregistré 1077 cambriolages de locaux d'habitations principales en Vendée. En un an, leur nombre s'est élevé de plus de 329 faits constatés.

    Cette statistique ne tient pas compte des tentatives ou cambriolages non déclarés ( estimés à 20 % des cambriolages avec vols et à plus de 69 % pour les tentatives )

    En cinq ans, le nombre de cambriolages de résidences principales a augmenté de 95 % , passant de 552 faits constatés en 2007, à 1077 en 2012.

     

    graphique évolution des cambriolages
    En intégrant les cambriolages de locaux industriels, commerciaux ou financiers et autres lieux, c'est 2583 faits de cambriolages qui ont été commis sur notre département en 2012.

    Désormais en Vendée, il se produit 7 cambriolages par jour. Le nombre de cambriolage est en hausse constante: sur les 6 prochaines années un Français a 1 risque sur 10 de se faire cambrioler.

    Chargé d'assurer le bon ordre, la sureté, la sécurité sur ma commune, sachez qu'en ma qualité de maire, si les prochaines élections municipales me sont favorables, je serai déterminé à tout mettre en oeuvre pour combattre cette délinquance et améliorer le bien-être des Castelolonnais.

    La sécurité ne sera garantie que si nous l'inscrivons dans une politique audacieuse dédiée à la protection des biens et des personnes, et plus conforme aux attentes de nos concitoyens.

    le maire est dans sa cité, le premier magistrat de la commune. Il doit donc veiller à la sécurité de ses concitoyens.

    Comment se fait-il que rien n'ait été proposé dans ce sens ?

    Il faudra bien réfléchir et agir pour ce qui constitue avec l'emploi, le logement et le cadre de vie, l'une des premières raisons de mon engagement.


    votre commentaire
  • La réforme des rythmes scolaires au Château d'Olonne sera applicable en septembre 2014.

    Alors que l'opposition CAP VRAI s'exprimait sur cette réforme, j'ai été frappé par l'attitude méprisante, suffisante, prétentieuse, arrogante, insultante de certains élus  de la majorité à l'égard de l'orateur, qui fut contraint de s'interrompre à plusieurs reprises en raison des gloussements intempestifs émis par ces élus .

     

    les précieuses ridicules

    Il aurait été souhaitable, dans le respect du débat démocratique, que le maire intervint  pour  faire taire ses ouailles.

    Une nouvelle fois, certains élus de la majorité n'ont pas particulièrement brillé par leur qualité d'esprit d'écoute.

    Quelle étrange impression mardi soir , lors de la séance publique du conseil municipal. 

    Ce comportement m'a rappelé quelque peu la scène 1 de la pièce bouffonne de Molière, les précieuses ridicules, ou  l'on apprend que deux seigneurs ont rencontré deux femmes sottes, donzelles ridicules et pecques. Ces deux femmes ont mal reçu les deux gentilshommes en manifestant à leur égard des signes d'impolitesse, laissant entrevoir une certaine moquerie de leur part.

    " Je n'ai jamais vu tant parler à l'oreille, qu'elles ont fait entre elles, tant bailler, tant se frotter les yeux, et demander tant de fois, quelle heure est il "

    Au Château d'Olonne , " les gens de cette qualité doivent probablement savoir tout  sans avoir jamais rien appris".

    Souffrez, Mesdames et Messieurs les élus de la majorité, que nous prenions un peu la liberté de vous exprimer notre indignation.


    votre commentaire
  • Liberté d’expression

     

    La liberté d’information et d’expression est une condition essentielle du débat démocratique.

    C’est l’une des premières libertés fondamentales.

    Candidat annoncé depuis Septembre 2012 aux prochaines élections municipales de ma commune,  nous avons mis en ligne le 05 Décembre 2012, sur le réseau internet, un blog pour faire connaitre à la population Castelolonnaise l’ensemble de nos propositions.

    Un service de réseau social en ligne sur Internet, ouvert à mon nom, et  permettant d'y publier des informations (photographies, liens, textes, etc…) a également été ouvert.

    Or après avoir remis à chaque habitant de notre commune, un dépliant, présentant mes vœux pour cette nouvelle année, et leur annonçant ma prochaine visite à leur domicile dans le but de les écouter et générer un projet d’avenir pour notre ville, nous avons constaté Mardi matin la fermeture de notre blog, et la suspension de Facebook.

    De tels agissements sont indignes et n’honorent pas leurs auteurs.

    J’ai alerté la presse locale de cette situation.

    Fort heureusement, grâce à l’aide de mes fidèles amis, ces deux outils de communication ont été rétablis dans leur intégralité Vendredi.

    J’informe le ou les responsables psychopathes de ces agissements, que si à l’avenir nous devions subir une telle manœuvre, nous n’hésiterions pas un instant à porter plainte.

    «  Le droit de dire et d’imprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre » Voltaire

     

                                                            Jean-Pierre CHAPALAIN


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique